Archives pour la catégorie Psycho

Un jour vous arrêterez de vous remettre en question.

Vous ne vous demanderez pas si vous devriez l’appeler, ou s’il aimera la nouvelle chemise ou le nouveau chemisier que vous avez acheté.

 Vous ne vous demanderez pas si vous êtes trop excessif, ou vous n’hésiterez pas avant de lui envoyer un message. 

Vous cesserez d’analyser tous vos faits et gestes, et vous cesserez de douter sur la façon dont vous devriez agir.

Au lieu de cela, vous vous contenterez d’être qui vous êtes. Parce que cette personne, vous aimera simplement pour qui et ce que vous êtes.

Un jour, vous trouverez quelqu’un qui vous comprendra. Il (elle) aimera la façon dont vous vous mordez les lèvres quand vous réfléchissez, ou la façon dont vous beurrez excessivement vos toasts. 

Et lorsque vous insisterez pour allumer une petite lumière la nuit, il trouvera cela mignon, et certainement pas ennuyeux. 

Lorsque vous vous roulerez dans les draps en volant toute la couverture, il se contentera juste de vous faire un baiser et de vous la revoler.

Tout ce que vous faites – il trouvera cela tout simplement attachant, même si ça paraît un peu ridicule, frustrant, drôle ou vraiment bizarre, et il aimera toutes les petites choses chez vous, parce que celles-ci font de vous la personne que vous êtes.

Non, il ne vous idolâtrera pas, ou ne pensera pas que vous êtes absolument parfait(e). 

Il ne vous demandera pas de changer. 

Il vous acceptera avec tous vos bagages, vos fautes et vos habitudes, et il vous dira fièrement: « Oui, tu es fait(e) pour moi ».

Un jour, vous trouverez quelqu’un qui appréciera vos défauts. 

Et ça ne le dérangera que vous vous rongiez les ongles ou que vous éteigniez votre alarme plusieurs fois après la sonnerie. 

Il comprendra que vous êtes une personne matinale, mais que vous n’aimez pas forcement le café.

 Il ne roulera pas des yeux lorsque vous choisirez du vin plutôt que de la bière lors des matchs de football. 

Et il ne vous dira jamais que vous en faites trop, que vous êtes trop stupide ou que vous faites trop de bruit.

Il ne vous fera pas mettre en question vos décisions, ou ne vous donnera pas le sentiment de devoir agir différemment. 

Il ne vous laissera pas deviner ses intentions, parce qu’il vous fera savoir clairement qu’il tient à vous. Et qu’il n’a aucune intention de s’en aller.

Un jour vous rencontrerez quelqu’un, et tout aura un sens.
Vous ne vous sentirez pas comparé à d’autres, ou à des relations de son passé. 

Vous vous sentirez plus léger, plus heureux et plus aimé, car lorsqu’il vous regardera, vous saurez qu’il regardera au-delà de vos imperfections et directement dans votre cœur. Et vous saurez qu’il vous soutiendra toujours.

Un jour, vous rencontrerez quelqu’un, et vous n’aurez pas envie d’être différent de la personne que vous êtes vraiment. 

Vous aurez plus de facilité à rire, à respirer plus profondément, et à vous sentir plus libre comme aucune autre personne ne vous a jamais fait sentir auparavant.

 Vous ne douterez plus de vos actes, ni si oui ou non vous devriez lui parler, lui envoyer un message, l’embrasser, et lui montrer de l’affection.

Cet être vous aidera à briller de votre éclat le plus vif, vous construira à mesure que vous le construirez, changera votre vie et vous aidera à voir que vous êtes une personne belle, forte et précieuse. Parce que la douceur, c’est certainement ce que vous êtes.

Un jour, vous rencontrerez quelqu’un qui vous aimera pour qui vous êtes. 

Alors, prenez-en conscience, car c’est l’amour qui vous attend et dont vous avez besoin.

Des escapades rien qu’à deux! le secret des couples qui durent.

Les experts dans le domaine sont unanimes. L’amour au sein d’un couple, ça s’entretient ! Décryptons ces nouvelles méthodes qui feront perdurer votre couple! 

Tout d’abord, à bas  la routine !!!
Mon secret qui n’en est plus un : il faut tuer la routine pour qu’elle-même ne tue pas le couple… Les fameux « métro, boulot, dodo », -auxquels s’ajoutent les enfants à gérer, les familles des deux côtés et les amis-, rythment les semaines… 

Quel temps reste-t-il à se consacrer l’un à l’autre ? Il faut impérativement programmer des coupures, des respirations où l’on est totalement disponible pour l’être aimé ! 

Et pour ce faire, les conseillers conjugaux et psychologues eux-mêmes préconisent les escapades romantiques. « Escapade » ne vous évoque-t-il pas « escape » de l’anglais « s’échapper » ? S’échapper de la routine, en l’occurrence, pour relancer et épicer la relation amoureuse…💡💡💡💡


Regarder dans la même direction et redécouvrir l’être aimé:

Mais OUI OUI OUI, c’est tellement vrai… L’envie d’élargir son horizon de vie signifie avoir un projet commun. Et donc, tourner les yeux vers un même but à atteindre. 

Or, Antoine de Saint-Exupéry lui-même définissait ainsi l’amour : « Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction. 


» Quand on prépare une escapade romantique, c’est le cas ! A moins que l’un ne fasse une surprise à sa moitié, et, ça aussi, à coup sûr, pimentera la relation… Quelle que soit l’option choisie, une évasion, hors de chez soi, c’est aussi l’occasion de poser un autre regard sur l’autre, de le redécouvrir sous un jour nouveau, dans un autre contexte.


Plaisir partagé, plaisir décuplé:
C’est une évidence! Découvrir ensemble des lieux inconnus… S’émerveiller devant un coucher de soleil sur la mer, être dans les bras de l’être aimé ; flâner ensemble, le nez au vent, le cœur battant ; humer à pleins poumons l’air chargé d’odeurs végétales et se sourire ; ou partager ses impressions sur des saveurs culinaires inédites… Et ainsi, se forger encore plus davantage de souvenirs communs… C’est écrire un nouveau chapitre de votre histoire conjugale…


Toute escapade romantique qui se respecte doit être ordonnée autour du choix de la destination… romantique si possible ! 

J’ai choisi pour vous mes incontournables  destinations So Romantic: Venise, Bruges, Paris ou Prague… Puis, il s’agit de choisir un hôtel de rêve où tout pousse à l’éveil des sens !


 Enfin, petite astuce d’initiée: Si vous optez pour une escapade au soleil, vous augmenterez les chances de retrouvailles plus charnelles. 😉😉😉Ah, l’effet d’une épaule dénudée et hâlée…

Quelles que soient vos envies, des tas de sites aujourd’hui vous propose chaque jour des tas d’hôtels extraordinaires, et autant de destinations de rêve pour cimenter votre couple. (Voyage Privé, Very Chic, Ventes Privées, Idilliz).


Alors, n’hésitez plus à vous adonner aux escapades romantiques !!! A vous les selfies sur une gondole à Venise, souvenirs, qui assurément, feront durer votre couple…❤️️


La Plume De Flo.
http://www.affiliatewindow.com/unsubm.php?email=flo@laplumedeflo.com&id=310333&merchant_id=6958

Lettre au Papa Noël

Cher Papa Noël,

Puis je encore t’appeler Papa Noël? Moi qui ai longtemps cru en toi…

Comme ce jour du 24 décembre 1974 où je me suis réfugiée derrière la porte de la cave de notre grande maison rue Marcourt. Cette maison que j’adorais tant… Pour…

Etre seule et ouvrir tranquillement  mon merveilleux cadeau.

Tel était mon souhait le plus ultime! 4 ans et j’avais déjà compris le mot « solitude ».

Comme si je réalisais que nous venons sur terre pour vivre…Seul.

Oh, comme ces douze coups de minuit me paraissaient lents…Trépignante d’exaltation…

Oui ce temps ou attendre avec impatience avait encore du sens.

Ce cadeau je l’attendais de tout mon cœur.

Ce cœur qui battait la chamade et qui me fait toujours autant défaut!…Moi la passionnée, celle que personne n’arrive a gérer et  qui insupporte beaucoup mon entourage…

Je me souviens très bien de ce Noël, et pourtant je n’avais que 4 ans.

Maman  t’avait délicatement écrit de ma part, te demandant de m’offrir un merveilleux « Joujou.

Comme cette période de Décembre m’égayait et me rendait fragile.

Mes parents travaillaient beaucoup et gagnaient peu, mais ils ne négligeaient jamais les réveillons des fêtes de fin d’année!

Leur seul et unique but était de nous combler, mon frère et moi.

Je me souviens qu’une année sur deux, ils réunissaient toute notre famille autour du sapin.

Deux jours de festivité! Deux jours de partages, de rires, de chants, de danses!

Où sont passées ces années folles?

A minuit, nous allions à la messe…traversant les flocons de neige et le vent! Puis nous rentrions heureux, chantonnant à tue-tête dans les rues de Boulogne  sur mer « Il est né le divin enfant »!

Un repas gargantuesque  ornant de part et d’autre la grande table, magnifiquement décorée par Maman nous attendait.

Jusqu’au bout de la nuit, les victuailles faisaient place dans nos assiettes… A nous fendre la panse!

Nous n’échappions pas aux huîtres, au délicieux chapon fourré de marrons glacés,et en fin de nuit, aux craquelins et à la fameuse soupe à l’oignon.

Comme c’était un plaisir  de voir mes parents unis, s’aimant et heureux.

Un immense plaisir pour moi oui je l’avoue … D’observer  tous les miens…Joyeux et libres! A cette époque, nous étions encore légers et sereins.

Je me souviens que vers la saint Nicolas, maman nous fabriquait une chaussette aux couleurs verte et rouge! Elle y glissait tous les jours des petites pièces en chocolat, des clémentines et des sucres d’orge! Des pâtes d’amande! Maman…Si douce et si belle.

Mes grands parents, tantes, oncles, cousins et cousines arrivaient vers  19 heures …Accompagnés de nourriture, de vins et de champagne! Tout le monde participait à ces moments intenses. Ils arrivaient les bras chargés de cadeaux simples… Achetés avec le cœur.

Et Cette année  là, tu as exaucé mon vœu! Dans le paquet cadeau immense, tu y as glissé la dînette en porcelaine de mes rêves.

Enfermés dans une valisette rose, se mêlaient grandes et petites assiettes, bols et tasses à café! Une magnifique dînette! Une dînette qui avait du coûter une fortune.

Je réalise que mes parents et j’en suis même sûre, avaient certainement dû économiser beaucoup d’argent pour m’offrir mon voeu.

Cette année là, tu m’as aussi offert une poupée que j’ai longtemps gardé… Une bien belle poupée qui marchait toute seule! Et à qui je confiais tous mes secrets!

Comme je regrette ces Noëls qui n’existent plus aujourdhui.

Le temps a passé et j’ai grandi.

Et puis j’ai moi aussi fait mes Noëls!

J’ai moi aussi gâté les miens.

J’ai eu cette chance de voir dans le regard embué de mes enfants tout le bonheur que l’on peut donner avec le cœur… Avec l’amour.

Aujourd’hui le temps passe, et ces moments de partages aussi.

Notre société a muté.

Les traditions se perdent peu à peu laissant place à la sur-consommation et au va-vite.

Apprécions nous encore la magie de Noël? Je crains que non.

Nous sommes plus préoccupé a vite nous débarrasser des achats de Noël, qui pour certains sont devenus de l’ordre de la corvée,  que de celle du plaisir.

Plus vite ce sera passé, plus vite on sera tranquille a porter le dernier pull de chez Zadig, où a surfer sur notre Mac Book Pro!

Ah le monde virtuel fait de faux…

Apprécions nous encore nos cadeaux? Je crains que non!

Nous passons notre temps toute l’année  a acheter pour calmer notre quotidien si terne et si difficile noyé par les mauvaises nouvelles de notre « TV poubelle ».

Nous ne différencions même plus les moments symboliques de la vie.

Nos enfants sont pourris gâtés, et ne comprennent pas quand nous leur expliquons que Noël ce n’est pas tous les jours, et qu’il faut parfois attendre… Plutôt  que de trépigner sur le dernier jouet à la mode.

Et puis où est passée notre bonne vieille neige qui tombait souvent à cette date précise du 24 Décembre.

Disparue! Grâce aux chamboulements climatiques! Désespérément disparue!

Alors tu vois Papa Noël, en 40 ans, ma vie m’a souvent éblouie mais de plus en plus , déception  et souffrance, tristesse secrète sous une gaieté de surface, me rattrape.

Georges Sand a dit: « Il faut une âme forte en générosité pour résister au découragement qui naît de la déception »…

J’aimerai pouvoir dire que ceux qui ont fait partie de ma vie puis en sont sortis, et ceux qui m’entourent aujourd’hui  ont de jolies et généreuses âmes… Mais malheureusement je n’en suis pas sûre.

Parce que aujourdhui aimer  ne veut plus dire grand chose… Parce que donner c’est avant tout vouloir satisfaire notre égo. C’est avant tout penser à soi avant de penser à l’autre. Parce que c’est compenser le manque d’amour que nous ne sommes plus en mesure d’offrir … Parce que blessés… Alors nous nous cachons en achetant pour combler… Puis nous consommons et nous jetons. Nous jetons tout et très vite.

J’aimerai parfois que certaines personnes réalisent par mes petites attentions délicates tout ce que je fais pour les rendre heureux…même si il ne faut jamais attendre en retour.

Alors Papa Noël j’ai un vœu cette année que j’espère tu exauceras.

J’aimerai que ceux qui partagent ma vie réalisent  à quel point je les aime et combien parfois ils me blessent.

Qu’ils réalisent oh combien je leur suis dévouée et à quel point je souhaite leur bonheur.

Qu’ils ne banalisent  pas ces instants magiques, quand ils passeront à table et qu’ils découvriront ma table de Noël que j’aurais décorée avec Amour, pour eux…

Qu’ils prendront le temps  de savourer mes bons petits plats!

Qu’ils seront émerveillés de se retrouver face au sapin devant tous leurs cadeaux bien emballés!

Oui Papa Noël, je n’ai qu’un voeu à te demander:

Redonnes aux gens de la lumière dans leur cœur, de la bonté dans leur âme et de la douceur à ceux qui se sont égarés de leur route et  de l’essentiel… L’Amour.

Il n’est jamais trop tard pour raviver les cœurs perdus.

La Plume De Flo.

 

L’infidélité au 21 siècle…n’est pas celle que l’on veut bien croire!

L’infidélité au 21éme siècle…n’est pas celle que l’on veut bien croire 
Dring dring…Votre réveil retentit. Vous ouvrez les yeux, et votre cerveau se met en action . Les rendez-vous, les appels importants et les deadlines tourbillonnent dans votre esprit.

 Pourquoi avez-vous tant de choses à faire, et si peu de temps pour y parvenir ?

Vous attrapez votre téléphone et regardez rapidement vos notifications tout en vous dirigeant vers la douche, à demi réveillé.

Comme vous savez qu’elle n’est pas encore levée, pour ne pas la tirer de son sommeil, vous lui laissez un sms : “Bonjour, mon cœur. J’espère que tu passera une très bonne journée.”

Ce petit message n’est pas anodin, c’est en fait un double rappel : Vous voulez qu’elle sache qu’elle est la première chose que vous avez en tête en vous réveillant. Et, plus important encore, vous voulez qu’elle se souvienne que, même si vos journées sont très stressantes et que vous êtes très pris, elle reste toujours votre principale priorité.

Ça a l’air tellement parfait, dit comme ça… Et pourtant, ce n’est pas la réalité.

En réalité, vous vous connecterez sur Instagram ou Facebook, vous regarderez la vie des autres, et peut-être, éventuellement, vous enverrez ce message à la personne qui partage votre vie sur le chemin du boulot.

Aujourd’hui, nos relations semblent en quête perpétuelle de sens. Les gens “sortent ensemble” mais qu’est-ce que ça veut dire, désormais ? 

Se faire une sortie de couple deux fois par mois ? S’envoyer des textos toute la journée ? S’embrasser, ici et là ?

Il y a quelque chose qui semble manquer. Pourquoi les relations se fanent-elles à cette vitesse, désormais ? Pourquoi les histoires sont-elles de plus en plus brèves ? 

L’amour se nourrit avant tout de communication et de compréhension mutuelle. Nos émotions les plus profondes et les plus intimes sont réservées à la personne que l’on aime, alors comment est-il acceptable de ne jamais vouloir les montrer ?

Nous avons accepté beaucoup trop de choses qui sont en vérité inacceptables : s’asseoir à la table d’un restaurant avec nos téléphones à la main, se disputer par sms, publier chaque minute de notre vie sur les réseaux sociaux…

Et vous savez ce qui est le pire ? C’est que la société s’est mise à trouver acceptable et normal desrelations  amoureuses dans lesquelles les gens se font tromper tous les jours.
Quand on parle de tromper quelqu’un, au sens traditionnel du terme, on imagine tout de suite au fait d’avoir une relation sexuelle avec une autre personne derrière son dos.
C’est une relation intime, dans laquelle la personne que vous aimez retrouve une autre personne, alors que vous continuez votre vie sans rien savoir de tout cela, en continuant à aimer et à prendre soin de cette personne.
Si vous découvrez le pot aux roses, la confiance est brisée définitivement. Mais réfléchissons deux minutes à ce que ça veut dire que de tromper quelqu’un.

En ouvrant un dictionnaire, on découvre que la définition de “tromper” est l’acte de “priver quelqu’un d’une chose de valeur, en usant d’un processus de triche ou de fraude”.
Et surtout, si l’on en croit le Wiktionnaire , la caractéristique première de la tromperie est qu’elle est « l’action délibérée de se faire passer pour ce qu’on n’est pas, ou de faire passer une chose pour ce qu’elle n’est pas. »

Bien sûr, on peut tromper quelqu’un en ayant une relation sexuelle avec une autre personne, et c’est peut-être le cas de figure le plus blessant… Mais vous êtes-vous déjà demandé si il n’y avait pas d’autres manières d’être trompé ? 

Peut être même que votre partenaire vous trompe tous les jours, d’une manière beaucoup plus subtile, dangereuse et vicieuse que cela…

Nous souffrons parfois du manque de communication, du manque d’attention, de passion, d’intimité et même du manque d’amour. 

Pourquoi acceptons-nous cela, avec tous les raccourcis qui sont devenus si communs ?

Au fond, ce type-là de tromperie, cet ’”adultère moral”, cause beaucoup plus de dégâts qu’une simple histoire de sexe. Vous avez donné votre cœur a quelqu’un et l’aimez de tout votre corps et de tout votre âme… Et pourtant, vous devez le/la supplier pour obtenir un peu de son attention.

Vous prenez un peu de recul, puis vous observez cette personne qui poste des statuts sur les réseaux sociaux à propos de choses inutiles et vaines, des photos n’ayant pour autre but que d’être commentées par d’autres personnes afin de satisfaire leur besoin de reconnaissance sociale.

Vous devez prendre une minute pour lui dire qu’elle est belle. L’appeler après le travail et lui dire, “Habille-toi dans 30 minutes. Je passe te chercher et je t’emmène à un endroit spécial.”

Faites cet effort. L’amour “à l’ancienne” a besoin d’une nouvelle chance. Les beaux jours ou l’on se tenait la main, où l’on ouvrait la portière de la voiture, où on sortait “juste parce que”, où on lui envoyait des fleurs juste pour obtenir un sourire, où on lui laissait des petits mots, n’auraient jamais dû disparaître.

Nous devons être des enfants, quand on s’aime.
Nous devons être vulnérables, et libres. Et ça ne peut pas arriver quand on est préoccupés par tous les petits détails des vies des autres.

Nous devons nous concentrer l’un sur l’autre. Car c’est la chose la plus importante que nous avons. 

Apprécions ces moments précieux, et n’ayons pas peur de dire à l’autre à quel point il/elle est important.

Mais le plus important : posez votre smartphone, et occupez-vous de ce qui se trouve devant vous.
Facile a dire, pas facile a faire le direz-vous.

Et puis un jour, vous perdez votre moitié… Et  tout cela prend réellement son sens.

La Plume De Flo.

   
    
   

Bas les masques!

Je suis à un moment de ma vie où je n’ai besoin d’impressionner personne.Je suis comme je suis, et ce que pensent les autres de moi m’importe peu.

Je n’ai pas besoin de masque, je n’ai pas besoin de tromper ni de prétendre. Parce que je peux être qui je suis vraiment.

Je n’ai pas besoin de faire rire ou de faire croire que je ne pleure jamais. Je n’ai pas besoin d’être toujours forte, ou d’être toujours agréable. Je n’ai pas besoin d’être comme tout le monde, et surtout, je m’accepte telle que je suis. Avec mes qualités, mais aussi avec mes défauts.

Parce que je ne suis peut-être pas toujours parfaite, mais je suis toujours moi.

J’accepte et j’aime ce que je suis, et ce que je peux devenir.
Nous n’existons pas pour impressionner les gens, mais pour être heureux et nous accomplir.
Il y a des moments dans notre vie où nous avons besoin de penser que nous allons surprendre certaines personnes et qu’elles nous envieront ou nous admireront.
Parfois, nous voulons attirer l’attention et être les rois de la fête. Cependant, passé un certain âge, le plus important pour nous est de vivre notre vie sans nous faire remarquer, sauf de nous-même et de notre entourage.

Quelqu’un a dit un jour qu’il est beau d’avoir de l’argent pour acheter les choses que nous désirons, mais il est encore plus beau d’avoir des choses que l’argent ne peut pas acheter.

Ce que vous enseigne la vie:
Il y a des gens qui passent leur vie à faire des choses qu’ils détestent, à gagner de l’argent dont ils n’ont pas besoin pour acheter des choses qu’ils ne veulent pas, pour impressionner des gens qu’ils n’aiment pas.
On dit que la vie vous montre les personnes qui valent la peine qu’on se batte pour elles et celles qui se battraient pour vous.
Les mauvaises expériences et les rancunes ne sont pas nécessaires, il faut seulement savoir que quiconque a des attentes, finira par être déçu.
Nous nous sommes déçus de nombreuses fois, nous avons donné notre confiance des centaines de fois, mais nous n’avons pas toujours obtenu le résultat espéré.

Ainsi, tout en arrêtant d’attendre quelque chose des autres, commencez à vous rendre compte que vous devez aussi arrêter de vous préoccuper de ce que les autres attendent de vous.

C’est à ce moment-là qu’il faut prendre les rênes de vos désirs, mener votre vie, prendre vos propres initiatives, ne pas faire d’éloges excessifs aux autres et partager librement vos pensées.
 Disons que ce n’est pas seulement le début de votre liberté émotionnelle, mais de votre identité.

Pourquoi n’a-t-on besoin d’impressionner personne d’autre que nous-même ?

Les personnes les plus malheureuses dans ce monde sont celles qui se préoccupent beaucoup trop de ce que pensent les autres.
Votre entourage pense souvent que vous souffrez de ceux que pensent les autres de vous.
C’est faux! En réalité, c’est l’image d’eux qu’ils essayent de déverser sur vous.

On n’a besoin de plaire à personne, seulement à nous-même. Et ceci obéit à une règle simple et compréhensible par tous :
Si l’on essaie d’impressionner à tout prix, on se déguise. Et si l’on se déguise, notre essence meurt.
Nous sommes tous uniques et exceptionnels. Rien ni personne ne mérite qu’on cache notre vraie nature, nos émotions et nos pensées.
Cependant, il est vrai que tout a une limite, et vous ne pouvez pas faire ou dire tout ce qui vous passe par la tête, car il faut faire attention à ne blesser personne.
Nous arrivons tous à un moment crucial où ce que pensent les autres ne nous importe plus, car on se rend compte que le plus important, c’est nous.
Une personne qui se soucie d’elle-même devient quelqu’un de plus pur, de plus réel, et de plus complet.
Finalement, la seule manière d’être une personne en or, c’est de ne pas vouloir l’être. Le fait d’être naturel et travailler sur nos véritables désirs, est la clé pour être plus heureux.
Difficilement perçu par vos proches qui ne comprennent pas que vous vous affirmiez et que vous n’acceptiez plus la médiocrité de certains, les réflexions désagréables des autres, où les fréquentations intéressées!
Mais après tout… Si vous gênez ces personnes, ce n’est pas votre problème, c’est le leur.
Acceptez vous comme vous êtes.

Ne devenez pas  différent …Parce que les autres aimeraient que vous le soyez.

La Plume De Flo.



250x250Soldesgrande_taille

Et…Si

Depuis des années, je suis persuadée que la vie après la mort..existe. Qu’il y à un « au-delà »!.

Avons-nous une âme? Y a-t-il une vie après la mort? Depuis les débuts de l’histoire, la vie après la mort a été expérimentée par d’innombrables personnes qui sont revenues raconter leur histoire. 
Le compte-rendu le plus remarquable est celui vécu de première main par le neurochirurgien (pendant 25 ans) formé à Harvard, le Dr Eben Alexander. Ceci n’est pas juste une de ces histoires de l’au-delà qui peut être balayée d’un revers de main comme si c’était une hallucination. Avant d’examiner les détails de son expérience de l’au-delà et à quel point ils défient toute explication scientifique, explorons un peu son récit.
Avant son expérience, il ne croyait pas en l’existence d’un esprit non physique. Ayant fait ses études dans le cadre de la médecine universitaire occidentale, et ses collègues médecins profondément investis dans une perspective matérielle de l’univers, il pensait que l’idée d’une âme était bizarre. Comme la plupart des « sceptiques », il croyait que les histoires de l’au-delà étaient des hallucinations ou des produits de l’imagination humaine.

Le Dr Alexander a changé d’avis après avoir été dans le coma pendant 7 jours à la suite d’une méningite bactérienne sévère. Pendant son coma, il a fait l’expérience d’un voyage intense dans ce qu’il savait être l’au-delà, en visitant des espaces célestes et d’autres moins paradisiaques.

Incroyable!
Après être revenu dans son corps et avoir vécu une guérison miraculeuse contre toute attente, il a écrit le best-seller du New-York Times « La Preuve du Paradis » (Proof of Heaven). Ce que le Dr. Alexander confirme, c’est que notre vie ici ne serait qu’un test pour aider nos âmes à évoluer et à croître, et que la façon dont nous y parvenons c’est de nous comporter avec amour et compassion. Voici quelques autres remarques surprenantes qu’il a faites:
– L’expérience de l’au-delà était si « réelle » et vaste que l’expérience de la vie en tant qu’un humain sur Terre semblait un rêve artificiel en comparaison.
– Le tissu de l’au-delà était de l’AMOUR pur. L’amour dominait l’au-delà à un tel degré que la présence globale du mal était infiniment minuscule. Si vous souhaitez connaître l’Univers, connaissez l’Amour.

– Dans l’au-delà, toute communication était télépathique. Il n’y avait pas besoin de mots parlés, ni même de la séparation entre le moi et tout ce qui se passe autour de nous. Toutes les questions que vous posiez dans votre esprit obtenaient immédiatement une réponse télépathique aussi.

– L’expérience de l’au-delà était si « réelle » et vaste que l’expérience de la vie en tant qu’un humain sur Terre semblait un rêve artificiel en comparaison.
– Le tissu de l’au-delà était de l’AMOUR pur. L’amour dominait l’au-delà à un tel degré que la présence globale du mal était infiniment minuscule. Si vous souhaitez connaître l’Univers, connaissez l’Amour.

– Dans l’au-delà, toute communication était télépathique. Il n’y avait pas besoin de mots parlés, ni même de la séparation entre le moi et tout ce qui se passe autour de nous. Toutes les questions que vous posiez dans votre esprit obtenaient immédiatement une réponse télépathique aussi.

Quand on lui demande ce qu’il veut que tout le monde sache sur le domaine spirituel, il répond toujours que vous êtes infiniment précieux et aimé plus que vous ne pouvez l’imaginer.  Vous êtes toujours en sécurité. Vous n’êtes jamais seul. L’amour inconditionnel et parfait et Dieu ne néglige pas une seule âme.
« L’amour est, sans aucun doute, la base de tout. Pas une sorte d’amour abstrait, insondable, mais l’amour quotidien que tout le monde connaît, celui que l’on ressent en regardant notre conjoint(e) ou nos enfants, ou même nos animaux. Dans sa forme la plus pure et la plus puissante, cet amour n’est ni jaloux, ni égoïste, mais inconditionnel.

Telle est la réalité des réalités, la vérité des vérités incompréhensible et magnifique qui vit et respire au coeur de tout ce qui existe ou existera jamais, et il n’est absolument pas possible de comprendre ce que nous sommes ou qui nous sommes si nous ne connaissons pas cette vérité et si nous ne la ressentons pas profondément dans nos corps et dans toutes nos actions. »

Parlons maintenant crédibilité une minute. Qu’est-ce qui rend cette expérience tellement plus significative que d’autres récits d’expérience de mort imminente (EMI)? Le néocortex d’Eben était complètement hors d’état de fonctionner pendant la durée de son coma dû à sa grave méningite bactérienne, il n’y a donc aucune explication scientifique éclairant ce qu’il a vécu. En fait, il réfute 9 explications scientifiques éventuelles dans son livre.

Explorer les explications naturalistes
Examinons 5 explications potentielles qu’il décrit à l’annexe B de « La Preuve du paradis ». Quelques-unes de ses explications ne pourraient nous être d’aucun secours, n’étant pas familiers avec la terminologie neuroscientifique. Voici donc les explications les plus courantes qu’il réfute, extraites de son livre.

1. Ce serait un « programme du tronc cérébral primitif pour soulager la douleur et la souffrance.  (« argument évolutionniste » – peut-être comme un vestige de stratégies telles que faire le mort des mammifères inférieurs?). Ceci n’explique pas la nature abondante et richement interactive des souvenirs.
2. La remontée déformée de souvenirs de parties plus profondes du système limbique (par exemple, l’amygdale latérale) qui est suffisamment protégé par des enveloppes successives de l’inflammation méningée, survenant, elle, principalement à la surface du cerveau. Ceci n’explique pas la nature abondante et richement interactive des souvenirs.
3. Une décharge de DMT. La DMT, un agoniste de la sérotonine survenant naturellement provoque des hallucinations et un état de rêve. Je suis personnellement familier des expériences de drogues liées aux agonistes de la sérotonine (LSD) de mes années d’adolescence, au début des années 1970. Je n’ai eu aucune expérience personnelle avec la DMT, mais j’ai vu des patients sous son influence. La riche ultra-réalité que j’ai vécue, exigerait les capacités auditives et visuelles du néocortex comme régions réceptrices du cerveau pour y générer une expérience audiovisuelle tellement riche, telle que je l’ai vécue dans mon coma. Le coma prolongé en raison de la méningite bactérienne avait gravement endommagé mon néocortex, qui est la zone où la totalité de la sérotonine, à partir des noyaux du raphé dans mon tronc cérébral (ou la DMT, agoniste de la sérotonine) aurait eu des effets sur les expériences visuelles ou auditives. Mais mon cortex était éteint, et la DMT n’aurait pas eu de place dans le cerveau pour agir.
4. Un phénomène de redémarrage – une accumulation aléatoire de souvenirs bizarres et épars venant de vieux souvenirs dans le néocortex endommagé, ce qui pourrait se produire avec le retour du cortex dans la conscience après une panne prolongée de l’ensemble du système, comme dans ma méningite. Surtout étant donné les subtilités de mes souvenirs élaborés, cela semble hautement improbable.
5. La génération de souvenirs insolites par une voie visuelle archaïque passant par le mésencéphale, utilisée abondamment chez les oiseaux mais rarement détectée chez les humains. Ce phénomène peut être mis en évidence chez les humains aveugles au niveau du cortex, du fait du cortex occipital. Cela ne fournit aucune explication concernant l’ultra-réalité dont j’ai pu témoigner et n’explique pas non plus le fait que les expériences visuelles et auditives étaient aussi interreliées.
Pouvons-nous encore rester septique face à de telles affirmations?
Nous sommes en droit de nous interroger! Nous ne sommes pas obligés d’y croire! Mais nous ne pouvons pas être indifférents.
La Plume De Flo.
   
    
 
Son compte-rendu d’EMI se présente comme le récit le plus crédible de tous les temps, et du fait de son contexte de formation scientifique matérialiste, nous avons de bonnes raisons de croire qu’il a réellement expérimenté une rencontre saisissante avec quelque chose au-delà de ce monde.

Octobre pour se redécouvrir!

De nouveaux yeux pour parcourir cette fin de mois, pour véritablement voyager dans nos nouveaux paysages. De l’air, du mystère, de la confusion, des comportements imprévisibles… Comme un temps pour nous libérer de l’emprise d’une situation, un temps de pause pour ignorer le chaos, pour garder notre esprit libre et ouvert, pour dissiper les malentendus. Cette fin de mois nous invite à élargir notre perception de la réalité.
Le temps pour se rappeler clairement qui nous sommes.

Se rappeler constamment et encourager à retrouver cet état de paix en nous-même.

Qu’est ce qui nous distrait inutilement ou nous jette dans un sentiment comme après un cauchemar ?

Qu’est-ce qui nous fait sentir en paix ?

Quels sont les déclencheurs qui nous font perdre l’équilibre?

Retour profond à notre grandeur d’âme.
Si vous êtes dans le doute, arrêtez-vous et prenez un temps de pause, maintenez votre intégrité.
Ce temps du mois D’Octobre  nous relie à traverser le pont entre le passé et notre nouveau présent qui fleurit. Il est toujours possible de réparer les conflits et les malentendus du passé, d’effacer ce qui a été non pas uniquement en brûlant, mais en coupant les fils de toutes ces mémoires toxiques à un niveau plus subtil .

Quelle harmonie souhaitez vous rétablir ? Quel pont souhaitez vous complètement libérer ou reconstruire à nouveau?

Faites confiance à vos instincts, communiquez avec clarté et honnêteté. Examinez en profondeur le passé, et entrez dans la danse d’un ménage intérieur.

Ainsi, octobre nous aidera à faire de nouvelles recherches, à bondir, à aller de l’avant dans nos vies.

La Plume De Flo



BigGreenSmile

</code

The Beautyst - La communauté Beauté - Tutos, Conseils et Shopping !