Archives pour la catégorie Santé

Du sucre, du sucre, et encore  du sucre.!

On pourrait résumer ainsi le filon de l’alimentation industrielle que nous subissons depuis plusieurs décennies. 

Alors, comment se sortir de cette vilaine habitude qui nuit à notre santé?

GLYCÉMIE ÉLEVÉE ET PRISE DE POIDS:

L’un des pires maux de l’alimentation industrielle moderne est sans doute l’ajout systématique de sucre aux denrées. 

En effet, le sucre provoque dans le cerveau une sorte de décharge hormonale. 

Vous sécrétez alors une hormone du bonheur, la dopamine. 

En conséquence, vous n’avez qu’une envie : reconsommer du sucre aussi tôt que possible. À ce phénomène s’en ajoute un autre, qui amplifie l’addiction au sucre : l’hypoglycémie réactionnelle.

Quand vous consommez une barre de céréales, une sucrerie, des céréales petit-déjeuner ou d’autres aliments riches en glucose, votre taux de sucre dans le sang bondit. 

En conséquence, face à cette glycémie élevée, le cerveau prend peur. Il ordonne donc au pancréas de sécréter de l’insuline. L’hormone fait drastiquement chuter votre glycémie, en dessous de son seuil normal. Vous venez de passer le pic insulinique, et vous vous retrouvez maintenant en dette de sucre ! Voilà pourquoi vous éprouvez un coup de barre important, et ne pouvez réprimer une envie de vous jeter sur tout aliment sucré à votre portée.

Faire marcher la pompe à insuline de la sorte est très néfaste ! Vous habituez votre corps à une haute consommation de sucre, et surtout vous prenez du poids. 

En effet, l’insuline est l’hormone du stockage du gras. Voilà pourquoi manger trop sucré, c’est s’assurer un surpoids à court terme. L’enfer!

Face à ces mécanismes physiologiques édifiants, l’industrie agro-alimentaire a très bien compris où était son intérêt économique. 

En ajoutant toujours plus de sucre dans nos produits de consommation courantes, des céréales au cassoulet en passant par le surimi ou les salades préparées, les grands groupes nous ont rendu accros. 

Mais comme toujours, nous avons la solution !

MANGER SANS SUCRE AJOUTÉ:
Tout part d’un constat simple : il faut limiter au maximum sa consommation de préparations industrielles. 

C’est s’assurer une immunité face à l’ajout massif de sucre. 

Consommez des produits entiers, non-transformés. 

Contentez-vous des sucres naturellement présents dans les aliments. Ils suffiront à donner à votre corps son carburant quotidien.
Les fruits sont une excellente source de sucre. Ce sont des aliments riches en fibres, ce qui permet de ralentir l’absorption des sucres. En parallèle, en ajoutant des légumes verts régulièrement à votre bol alimentaire, vous obtiendrez le même résultat.

Pour remplacer le sucre à table, vous pouvez miser sur le miel ou le sucre de coco, le rapadura ou le muscavodo. 

Ces sucres naturels disposent d’un capital nutritionnel plus riche que le sucre raffiné, qui lui n’est d’aucune utilité pour le corps. 

En revanche, consommez toujours le miel bio, et achetez-le en magasin spécialisé. 

En effet, le miel est un aliment très sensible à la présence de pesticides, et sa qualité peut varier du tout au tout dans le commerce traditionnel.

Enfin, prenez soin de votre glycémie en évitant les farines raffinées.

 Le pain industriel, notamment le pain de mie, ou la fécule de pomme de terre, disposent d’un index glycémique quasiment aussi élevé que le glucose pur ! 

Optez pour des sucres complets comme ceux des pâtes complètes, du riz complet et du pain complet. 

Petite astuce  pour finir : en ajoutant une matière grasse comme l’huile d’olive dans votre assiette, vous ferez chuter l’index glycémique des aliments ! 

Souvenez-vous, une glycémie maitrisée réduit le pic d’insuline, et donc le risque de prise de poids.


Excellente source d’Omega-3, la graine de chia est un superaliment tendance ! Vantée par de nombreux nutritionnistes, elle posséderait des qualités diététiques inégalables. Simple effet de mode ou véritable aliment santé ? Tentons d’y voir plus clair.
Le chia (prononcé kia) est une plante herbacée originaire du Mexique qui appartient à la famille des sauges . Le terme chia est dérivé de chiyan qui désigne la sauge Salvia hispanica en nahuatl, la langue des Aztèques. Cette sauge est cultivée pour ses graines, qui rentraient dans l’alimentation de base des anciens peuples du Mexique. Ceux-ci s’en servaient pour leurs vertus médicinales mais aussi comme offrandes aux dieux.
Après avoir été ignorées pendant des siècles, les graines de chia font leur retour au début des années 1990 grâce notamment aux nutritionnistes, qui lui ont reconnu de nombreuses vertus. Elles représentent à ce jour une véritable tendance en matière d’alimentation santé !
Les graines de chia sont relativement petites. Leur texture peut rappeler les graines de pavot. Généralement brunes, elles peuvent être beiges, grises ou blanches selon la variété. Le chia blanc (appelé chia pâle) a un goût neutre. Les graines brunes ont un goût plus prononcé.

Bienfaits du chia:

Les graines de chia sont naturellement riches en « bons gras ». Elles contiennent environ 15% d’acide alpha-linolénique (AAL), un acide gras qui fait partie de la famille des oméga-3. Autre intérêt : les graines contiennent également des acides gras polyinsaturé oméga-6 (entre 5 à 8%).

Très riches en fibres alimentaires et solubles , les graines de chia favorisent le transit intestinal et aident à la prévention des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et du diabète de type 2.

Les graines de chia contiennent 23% de protéines. Elles sont une aussi une bonne source de vitamines B9, de calcium, de magnésium, d’antioxydants et de minéraux.
Vous pourrez trouver en magasin bio cette petite graine miracle qui à mon humble ne peut pas nous faire de mal!

À consommez néanmoins avec moderation😉

Je vous ajoute un lien qui vous permettra de diversifier l’utilisation du Chia:

http://www.fourchette-et-bikini.fr/cuisine/recettes-minceur/15-recettes-sante-aux-graines-de-chia.html
https://www.bienmanger.com/2F10669_Chia_Seeds.html

Donnez-moi votre avis!

Bises

La Plume De Flo.

Quand la chimiothérapie tue!

Voici un article que j’ai trouvé sur internet qui me perturbe beaucoup et qui ne m’étonne pas.

En effet, atteinte d’une maladie auto-immune depuis des années, je m’aperçois que dès que je soumets mon corps aux médicaments, mon système immunitaire déjà fragilisé à la base l’est encore plus après! 

Épuisée pendant de longs mois, je peine a reprendre des forces.

Je suis persuadée que solliciter un corps immuno-déficient par de la radiothérapie où de la chimiothérapie ne peut pas nous permettre de guérir.

Et même si certaines personnes s’en sortent, elles ne retrouvent jamais l’énergie , la force , pour combattre d’autres maladies, qui immanquablement arriveront dans le futur. 

Le professeur Hardin B.a étudié la chimiothérapie et ses effets sur les patients pendant 25 ans. Ses conclusions étaient plus que consternantes !
Il se trouve que l’industrie du cancer n’est rien de plus que l’industrie ! Le cycle complet implique chaque médecin, hôpital, compagnie pharmaceutique et presque toute personne concernée. Ils en retirent des gains à chaque fois qu’un patient décide de subir un traitement dangereux comme la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie pour enlever les parties du corps affectées.

La science confirme ces conclusions, même si l’industrie médicale affirme que la chimiothérapie aide les patients à gagner la lutte contre cette maladie pernicieuse.

Le Dr Hardin B. Jones est un ancien professeur de physique médicale et de physiologie à l’Université de Berkeley en Californie. Il a basé son étude sur l’espérance de vie des patients atteints de cancer pendant plus de 25 ans. Il a décidé de faire sa propre recherche après avoir constaté que la chimiothérapie ne fonctionne pas du tout.

Il dit que les patients qui subissent une chimiothérapie finissent souvent par mourir d’une manière horrible. Les patients qui suivent une chimiothérapie meurent aussi plus rapidement et éprouvent plus de douleurs que ceux qui acceptent une thérapie différente. Le Dr Jones a constaté que les médicaments de chimiothérapie abrègent la vie du patient et finissent par le tuer. Tout ça est gardé secret parce que les intéressés gagnent des millions de dollars.

« Les personnes qui ont refusé le traitement de chimiothérapie vivent en moyenne 12 ans et demi de plus que les personnes qui reçoivent une chimiothérapie », a expliqué le Dr Jones dans son étude publiée dans le New York Academy of Sciences. « Les gens qui acceptent la chimiothérapie meurent dans les 3 ans, et de nombreuses personnes, seulement quelques semaines après le début du traitement ». « Les patientes atteintes de cancer du sein qui rejettent la thérapie conventionnelle vivent 4 fois plus longtemps que celles qui suivent le système. C’est bien sûr quelque chose que vous n’entendrez pas dans les médias conventionnels qui continueront à propager le mythe que la chimiothérapie est le meilleur remède pour combattre le cancer! ».

En 1979, le Journal de l’American Medical Association (AMA) a publié une étude selon laquelle les traitements les plus courants pour le cancer du sein, qui sont encore en usage, ne font en fait rien pour diminuer le taux de développement du cancer du sein ni même pour prolonger la vie. Des conclusions similaires ont été confirmées dans deux autres études publiées dans The Lancet en 1980.

L’une des études a été menée en Israël en 1978 et l’autre en Grande-Bretagne. Elles ont toutes deux révélé que la chimiothérapie ne pouvait pas améliorer le taux de survie des patientes diagnostiquées du cancer du sein.

« La vérité soigneusement cachée est que beaucoup de gens qui sont morts du cancer sont en fait morts du traitement qui comprenait la chimiothérapie ou la radiothérapie. La chimiothérapie agit en tuant les cellules saines du corps avant qu’elles puissent détruire le cancer, qui peut se développer très lentement et dans certaines conditions naturelles, peut même s’arrêter et régresser.
Les patients qui meurent du cancer meurent en fait de malnutrition. C’est le résultat du fait que les cellules cancéreuses absorbent les nutriments du corps, et en fin de compte détruisent le système immunitaire. Le corps ne peut pas se défendre dans de telles conditions.

Malheureusement, la médecine moderne ne veut pas que vous connaissiez le secret sur les thérapies conventionnelles du cancer. Un seul traitement coûte de 300 000 à 1 million de dollars ! Comme vous pouvez le voir vous-même, cela est la raison principale pour laquelle la chimiothérapie est offerte aux patients diagnostiqués de cancer. Les médicaments de chimiothérapie ne peuvent pas détruire le cancer ni prolonger la vie. La seule chose qu’ils puissent faire est d’affecter le corps au point de finalement tuer les patients

Opération Anti-gras!

L’été arrive à grands pas mes abonnés!
Voici mes 4 astuces pour retrouver notre ligne avant d’endosser nos jolis bikinis!
Quand on veut perdre du gras et affiner sa silhouette, on se tourne parfois vers les mauvais produits. 
Entre les régimes drastiques, les pilules et les crèmes miracles, on se sent vite perdue. Mais saviez-vous qu’il existe des aliments naturellement brûle-graisses ?

🍆L’aubergine : véritable piège à graisses

Déjà très peu calorique (25 kcal pour 100 grammes), l’aubergine est un allié indispensable pour avoir une silhouette de rêve. Ce légume riche en fibres et en pectine est un sympathique piège à graisse puisqu’il a une forte capacité d’absorption. Sans oublier son rôle dans l’amélioration du transit intestinal. On ne se prive donc pas de ratatouilles, d’aubergines farcies et autres recettes qui seront un plaisir pour vos papilles et pour votre ligne !

🍏La pomme : rassasiante et coupe-faim

Les pommes ont la côte en termes d’astuces minceur. Tout comme l’aubergine, la pomme a une forte composition en pectine ce qui permet d’absorber les graisses. De plus, elle a un effet coupe-faim avéré qui vous évitera les grignotages fatals à votre régime. Pour optimiser l’efficacité de la pomme, tournez-vous plutôt vers les Granny Smith qui ont une teneur plus faible en sucre.                   

🍜Le son d’avoine : modérateur de fringales

Plutôt prisé chez les sportifs, le son d’avoine devrait faire partie de vos menus quotidiens ! En effet, cet aliment contient des fibres solubles et insolubles qui permettent d’emprisonner une part des graisses consommées. De plus, il a des propriétés rassasiantes qui limiteront les petites faims intempestives. Que ce soit pour cuisiner des gâteaux légers ou saupoudrer vos yaourts, le son d’avoine est un atout pour garder la ligne.

🍋 Mon fameux citron: destructeur de graisses. Ce n’est pas nouveau, le citron a des effets bénéfiques sur la santé et sur la perte de graisses. Votre mère ou grand-mère a déjà dû vous dire de boire un peu de jus de citron les matins avant de déjeuner. Des conseils avisés puisque le citron permet de mettre l’organisme en marche et il aide l’estomac à éliminer les graisses grâce à son acidité. A boire avec un peu d’eau tiède ou dans une eau detox !
🍵Le thé vert : brûleur de graisses incontournable

Le thé vert a fait ses preuves, c’est un brûleur de graisses incontesté ! La théine dont il est composé permet d’augmenter le métabolisme de base et optimise donc les dépenses énergétiques. D’autant plus efficace lorsque l’on fait du sport à côté. Les tanins, autres composants du thé vert, empêchent l’assimilation des graisses. Exit le chocolat chaud du soir, on prend une grande tasse de thé vert avec du miel !

Pour un joli ventre et de jolies gambettes!

La Plume De Flo.

« Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine,ta nourriture » Hippocrate.

A l’heure du bien-être, de l’alimentation bio et écologique, le jeûne est particulièrement en vogue.

Et pour cause, il permettrait de nettoyer le corps des toxines accumulées au fil du temps, un peu à la manière d’une cure détox, en plus drastique.
Zoom sur une pratique devenue « ultra tendance »!
En menant ma petite enquête sur Google et les réseaux sociaux, j’ai eu l’impression de naviguer entre sectes, gourous & méthodes ancestrales!!! 🙏🏽

Heureusement que mon petit côté « les pieds sur terre », m’a ramené à la raison »😂…Vous m’auriez peut être retrouvée au fin fond du Gers enfermée entre 4 murs a lire « Moi, mes neurones, mon corps pourri, et mes 600 balles en moins sur mon pauvre livret A!

Trêve de plaisanterie! Honnêtement, Jeûner, c’est Genial… Mais mon conseil, ne faîtes pas n’importe quoi! 

Jeûner à mon humble avis n’est pas anodin!

Quand je lis certains commentaires d’internautes, je réalise que pour beaucoup la démarche est souvent Spirituelle.

Je m’explique:

C’est comme si votre corps votre esprit votre cœur n’étaient plus reliés!

 Une désharmonisation totale de votre être! 

Un ras-le-bol, une impression de ne plus être à l’équilibre dans son corps. Une lourdeur qui envahit votre cerveau, vos membres, vos pensées! 

Un dégoût de soi pour d’autres! 

Je crois en quelques semaines avoir tout lu sur le sujet…

Et en effet à force de se suralimenter, on en fini par s’intoxiquer et s’empoisonner. 

Le foie, les intestins, les poumons, le cerveau, nos pensées!

Beaucoup de maladies s’installent comme le diabète, les infections à candidas, l’hypertension.

Le cerveau vit au ralenti. 

Nous nous intoxiquons de l’intérieur et le travail de détoxication ne se fait plus.

D’où la prise de poids, la fatigue chronique, le système lymphatique qui ne draine plus, la libido en berne, et biens d’autres symptômes!😞

En faisant ma recherche, j’ai découvert que dernièrement, des chercheurs d’une équipe de l’Université de Californie du Sud (Etats-Unis) ont affirmés avoir trouvé le moins de forcer l’organisme à se régénérer en seulement 72 heures!

3 petits jours pour repartir tout neuf! C’est tentânt non?

En effet, Jeûner pendant trois jours complets permettrait de reconstituer l’ensemble du système immunitaire, et ce même chez les personnes âgées ou gravement malades.

Alors même que la pratique du jeûne est très décriée chez les médecins, elle contraindrait en fait la moelle osseuse à produire de grandes quantités de globules blancs, les cellules phares du système immunitaire. Affaibli par le jeûne, le corps n’a de choix que de renouveler son système de défense. « Et la bonne nouvelle est que le corps se débarrasse des parties du système immunitaire abîmées ou âgées et inefficaces pendant le jeûne », explique Valter Longo, l’un des auteurs de l’étude. Ainsi, « si vous partez d’un système fortement endommagé par une chimiothérapie ou par le vieillissement, les cycles de jeûne peuvent permettre de créer, littéralement, un nouveau système immunitaire. »

Lorsque l’on est affamé, l’organisme tente d’économiser de l’énergie, précise le chercheur, l’une des choses qu’il peut faire pour cela, c’est de recycler un grand nombre de cellules du système immunitaire qui ne sont pas utiles, notamment celles qui sont endommagées. 

Le jeûne serait donc particulièrement recommandé (sous surveillance médicale) chez les personnes atteintes de cancer traitées par chimiothérapie. Leurs cellules immunitaires endommagées par ce traitement pourraient alors être remplacées par des cellules plus fonctionnelles.
Par ailleurs, le fait de jeûner régulièrement réduirait la présence d’une enzyme appelée PKA, liée à l’hormone de vieillissement, à l’apparition et à la croissance des tumeurs cancéreuses, selon l’équipe de recherche. Ainsi, s’ il n’y pas de preuve que jeûner soit dangereux,  il y a de grandes preuves que ce soit extrêmement bénéfique.
Avec toutes ces bonnes nouvelles, si on n’essaye pas, c’est qu’on est idiot me direz-vous?
Alors moi je vais me laisser tenter par  le « jeûne intelligent »?

3 jours, c’est pas la fin du monde.. En même temps c’est long 3 jours sans manger!!!! Cela peut même devenir très vite un enfer! 😈👿😡

J’ai lu que certains adeptes (excusez-moi d’employer ce mot), mais oui certains adeptes peuvent jeûner de longues semaines! Ouahhh, quelle force! 

Le cerveau se mettrait en « pilotage automatique » où plutôt en « lévitation »… Pour laisser place à une sensation de bien être extrême.

Mouai, ben attendant, moi j’adore manger! Je vais donc me contenter de nettoyer mes neurones et mon petit corps pendant 72 heures… Enfin si je tiens le coup!😜
À mon avis, faut avoir un sacré mental! Et vous, seriez vous capables de Jeûner?

La méthode la plus enmployée et qui me semble la plus raisonnable, c’est:

* Etre au repos… En clair, ne pas travailler et ne pas avoir une foule d’activités a faire ( le métabolisme doit être apaisé).

* boire une eau de qualité… Mais pas que! Des jus De Legumes, des jus de fruits frais, des tisanes, et des bouillons!

* Etre entouré! (Malaise, tension basse) On n’est pas à l’abri d’une mauvaise chute.
* Au calme ( isolez vous, lisez, dormez, bullez) Partez à la campagne, écoutez les petits oiseaux 😉!

Si vous aussi, vous avez envie de Jeûner, où de nous faire partager vos expériences sur la  nouvelle tendance du moment… Même si nous savons qu’elle existe depuis la nuit des  temps, où si vous avez déjà eu recours à cette méthode, n’hésitez pas, juste en dessous, vous pouvez déposer vos commentaires!
J’espère que cet article vous aura plu et je vous dis à très bientôt mes abonnés!

La Plume De Flo. 


Et…Si

Depuis des années, je suis persuadée que la vie après la mort..existe. Qu’il y à un « au-delà »!.

Avons-nous une âme? Y a-t-il une vie après la mort? Depuis les débuts de l’histoire, la vie après la mort a été expérimentée par d’innombrables personnes qui sont revenues raconter leur histoire. 
Le compte-rendu le plus remarquable est celui vécu de première main par le neurochirurgien (pendant 25 ans) formé à Harvard, le Dr Eben Alexander. Ceci n’est pas juste une de ces histoires de l’au-delà qui peut être balayée d’un revers de main comme si c’était une hallucination. Avant d’examiner les détails de son expérience de l’au-delà et à quel point ils défient toute explication scientifique, explorons un peu son récit.
Avant son expérience, il ne croyait pas en l’existence d’un esprit non physique. Ayant fait ses études dans le cadre de la médecine universitaire occidentale, et ses collègues médecins profondément investis dans une perspective matérielle de l’univers, il pensait que l’idée d’une âme était bizarre. Comme la plupart des « sceptiques », il croyait que les histoires de l’au-delà étaient des hallucinations ou des produits de l’imagination humaine.

Le Dr Alexander a changé d’avis après avoir été dans le coma pendant 7 jours à la suite d’une méningite bactérienne sévère. Pendant son coma, il a fait l’expérience d’un voyage intense dans ce qu’il savait être l’au-delà, en visitant des espaces célestes et d’autres moins paradisiaques.

Incroyable!
Après être revenu dans son corps et avoir vécu une guérison miraculeuse contre toute attente, il a écrit le best-seller du New-York Times « La Preuve du Paradis » (Proof of Heaven). Ce que le Dr. Alexander confirme, c’est que notre vie ici ne serait qu’un test pour aider nos âmes à évoluer et à croître, et que la façon dont nous y parvenons c’est de nous comporter avec amour et compassion. Voici quelques autres remarques surprenantes qu’il a faites:
– L’expérience de l’au-delà était si « réelle » et vaste que l’expérience de la vie en tant qu’un humain sur Terre semblait un rêve artificiel en comparaison.
– Le tissu de l’au-delà était de l’AMOUR pur. L’amour dominait l’au-delà à un tel degré que la présence globale du mal était infiniment minuscule. Si vous souhaitez connaître l’Univers, connaissez l’Amour.

– Dans l’au-delà, toute communication était télépathique. Il n’y avait pas besoin de mots parlés, ni même de la séparation entre le moi et tout ce qui se passe autour de nous. Toutes les questions que vous posiez dans votre esprit obtenaient immédiatement une réponse télépathique aussi.

– L’expérience de l’au-delà était si « réelle » et vaste que l’expérience de la vie en tant qu’un humain sur Terre semblait un rêve artificiel en comparaison.
– Le tissu de l’au-delà était de l’AMOUR pur. L’amour dominait l’au-delà à un tel degré que la présence globale du mal était infiniment minuscule. Si vous souhaitez connaître l’Univers, connaissez l’Amour.

– Dans l’au-delà, toute communication était télépathique. Il n’y avait pas besoin de mots parlés, ni même de la séparation entre le moi et tout ce qui se passe autour de nous. Toutes les questions que vous posiez dans votre esprit obtenaient immédiatement une réponse télépathique aussi.

Quand on lui demande ce qu’il veut que tout le monde sache sur le domaine spirituel, il répond toujours que vous êtes infiniment précieux et aimé plus que vous ne pouvez l’imaginer.  Vous êtes toujours en sécurité. Vous n’êtes jamais seul. L’amour inconditionnel et parfait et Dieu ne néglige pas une seule âme.
« L’amour est, sans aucun doute, la base de tout. Pas une sorte d’amour abstrait, insondable, mais l’amour quotidien que tout le monde connaît, celui que l’on ressent en regardant notre conjoint(e) ou nos enfants, ou même nos animaux. Dans sa forme la plus pure et la plus puissante, cet amour n’est ni jaloux, ni égoïste, mais inconditionnel.

Telle est la réalité des réalités, la vérité des vérités incompréhensible et magnifique qui vit et respire au coeur de tout ce qui existe ou existera jamais, et il n’est absolument pas possible de comprendre ce que nous sommes ou qui nous sommes si nous ne connaissons pas cette vérité et si nous ne la ressentons pas profondément dans nos corps et dans toutes nos actions. »

Parlons maintenant crédibilité une minute. Qu’est-ce qui rend cette expérience tellement plus significative que d’autres récits d’expérience de mort imminente (EMI)? Le néocortex d’Eben était complètement hors d’état de fonctionner pendant la durée de son coma dû à sa grave méningite bactérienne, il n’y a donc aucune explication scientifique éclairant ce qu’il a vécu. En fait, il réfute 9 explications scientifiques éventuelles dans son livre.

Explorer les explications naturalistes
Examinons 5 explications potentielles qu’il décrit à l’annexe B de « La Preuve du paradis ». Quelques-unes de ses explications ne pourraient nous être d’aucun secours, n’étant pas familiers avec la terminologie neuroscientifique. Voici donc les explications les plus courantes qu’il réfute, extraites de son livre.

1. Ce serait un « programme du tronc cérébral primitif pour soulager la douleur et la souffrance.  (« argument évolutionniste » – peut-être comme un vestige de stratégies telles que faire le mort des mammifères inférieurs?). Ceci n’explique pas la nature abondante et richement interactive des souvenirs.
2. La remontée déformée de souvenirs de parties plus profondes du système limbique (par exemple, l’amygdale latérale) qui est suffisamment protégé par des enveloppes successives de l’inflammation méningée, survenant, elle, principalement à la surface du cerveau. Ceci n’explique pas la nature abondante et richement interactive des souvenirs.
3. Une décharge de DMT. La DMT, un agoniste de la sérotonine survenant naturellement provoque des hallucinations et un état de rêve. Je suis personnellement familier des expériences de drogues liées aux agonistes de la sérotonine (LSD) de mes années d’adolescence, au début des années 1970. Je n’ai eu aucune expérience personnelle avec la DMT, mais j’ai vu des patients sous son influence. La riche ultra-réalité que j’ai vécue, exigerait les capacités auditives et visuelles du néocortex comme régions réceptrices du cerveau pour y générer une expérience audiovisuelle tellement riche, telle que je l’ai vécue dans mon coma. Le coma prolongé en raison de la méningite bactérienne avait gravement endommagé mon néocortex, qui est la zone où la totalité de la sérotonine, à partir des noyaux du raphé dans mon tronc cérébral (ou la DMT, agoniste de la sérotonine) aurait eu des effets sur les expériences visuelles ou auditives. Mais mon cortex était éteint, et la DMT n’aurait pas eu de place dans le cerveau pour agir.
4. Un phénomène de redémarrage – une accumulation aléatoire de souvenirs bizarres et épars venant de vieux souvenirs dans le néocortex endommagé, ce qui pourrait se produire avec le retour du cortex dans la conscience après une panne prolongée de l’ensemble du système, comme dans ma méningite. Surtout étant donné les subtilités de mes souvenirs élaborés, cela semble hautement improbable.
5. La génération de souvenirs insolites par une voie visuelle archaïque passant par le mésencéphale, utilisée abondamment chez les oiseaux mais rarement détectée chez les humains. Ce phénomène peut être mis en évidence chez les humains aveugles au niveau du cortex, du fait du cortex occipital. Cela ne fournit aucune explication concernant l’ultra-réalité dont j’ai pu témoigner et n’explique pas non plus le fait que les expériences visuelles et auditives étaient aussi interreliées.
Pouvons-nous encore rester septique face à de telles affirmations?
Nous sommes en droit de nous interroger! Nous ne sommes pas obligés d’y croire! Mais nous ne pouvons pas être indifférents.
La Plume De Flo.
   
    
 
Son compte-rendu d’EMI se présente comme le récit le plus crédible de tous les temps, et du fait de son contexte de formation scientifique matérialiste, nous avons de bonnes raisons de croire qu’il a réellement expérimenté une rencontre saisissante avec quelque chose au-delà de ce monde.

Viande Or Not Viande

Il y a quelques jours, j’ai comme vous, vu le rapport alarmant concernant la consommation de charcuterie & de viande rouge.
Depuis que je suis toute petite, mes parents m’ont toujours obligée a manger de la viande rouge.

Et pour cause:
« Vous avez une petite carence en fer, pensez à manger de la viande rouge » , nombreux sont les gens qui ont entendu ce conseil de leur médecin.

Il est temps de désacraliser la bonne vieille image des donneurs de conseils et surtout d’arrêter de les croire!

On peut vivre sans viande et se supplanter en fer.

Je développe:
La viande n’est pas la meilleure source de fer, et de loin ! Je vous avais déjà écrit un article sur le fer et l’importance de la vitamine C pour son assimilation. Souvent le fer d’origine végétale est décrié pour son taux d’assimilation faible, mais ce que ne disent pas les médecins c’est que le fer héminique (qui lui provient des produits animaux) se transforme en partie en fer non héminique à la cuisson.

De plus une étude récente montre qu’il est préférable de consommer du fer non héminique plutôt que du fer héminique, en raison du taux d’oxydants présents dans les produits d’origine animale.

Je vais regrouper ici les aliments qui contiennent plus de fer que la viande rouge! Des aliments qui peuvent se manger facilement et en quantité.

J’ai fait des petites recherches, et à titre de comparaison, la viande hachée contient 2,6mg de fer pour 100gr, et la viande d’agneau 1,6mg.

J’ai trouvé mes informations dans la base de données de l’USDA(Département de l’Agriculture des Etats-Unis).

A noter que les apports journaliers recommandés en fer sont de 8mg pour un homme de 19 à 50 ans et de 18mg pour une femme du même âge.

Liste d’aliments qui contiennent plus de fer que la viande rouge:
Olives: 3,3mg pour 100g


Lentilles: 3,3mg pour 100g, une fois cuite.

Épinards (cuits): 3,57mg pour 100g

Amandes: 3,71mg pour 100g


Pistache: 3,92mg pour 100g

Quinoa 4,57mg pour 100g

Cacahuète (Arachide): 4,6mg pour 100g


Mélasse: 4,7mg pour 100g


Abricot sec: 6,31mg pour 100g

Noix de cajou: 6,8mg pour 100g

Chocolat (entre 45 et 59% de cacao): 8mg pour 100g

Morille (champignon): 12,2mg pour 100g

Sésame:14,6mg pour 100g

je vous conseille de le consommer sous sa forme de crème appelée tahin, très addictif !


Soja: 15,7mg pour 100g


Spiruline (en poudre):
28,5mg pour 100g

Alors faisons les goinfres, du pain complet tartiné de tahin avec un carreau de chocolat dessus pour faire exploser notre taux de fer ! Rien de plus simple et de plus délicieux (enfin nous on adore !)

Quelques recettes pleines de fer:
Coupez les pommes de terre (non pelées, donc bio) en morceaux, mélangez avec une bonne cuillère d’huile d’olive et saupoudrez de thym qui est non seulement riche en fer mais aussi en vitamine C. Passez au four 30 minutes à 180°C et déguster.

Mixez grossièrement les graines de sésame et ajoutez-y du sel : vous obtiendrez un parfait gomasio avec lequel vous pourrez saupoudrer bon nombre de vos plats (salades, pâtes, riz, lentilles…).

Dégustez pour votre quatre-heure une bonne tranche de pain complet avec un carreau de chocolat.

Pensez à faire une salade avec des pousses d’épinard, y mettre des fruits secs comme des abricots, et faites une sauce à base de tahin et huile d’olive.

En dessert optez pour un kiwi, riche en vitamine C, avec du chocolat, riche en fer, le parfait duo.

La Plume De Flo



Curve-200x200