Archives du mot-clé conseils

A nous le « Rencard » réussi!

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler du comportement que nous devons adopter pour un premier « Rencard ».

Eh oui, qui ne sait pas pris une veste en arrivant sûr de soi au rendez-vous, bien décidé à ne pas rentrer seul à la maison!

Dernièrement, une jeune femme m’a écrit en me disant qu’elle avait des difficultés à concrétiser ses rendez-vous amoureux trouvés sur Meetic.
Tout d’abord, je pense qu’il est temps d’ouvrir les yeux. Tchatter sur internet avec pour certains, des photos virtuelles et un récit de vous qui n’est pas la réalité ne peut pas vous placer dans une situation de « confort » lors de votre rencontre!

Etre derrière un écran laisse souvent place aux fantasmes. On veut apparaître sous notre « meilleur jour. On s’invente une vie, on affabule.

Je vais en toute modestie, essayer de vous emmener sur le chemin que vous devez prendre pour vous présenter naturellement , sans chichis, et sans faux-semblants.

Tout d’abord, je prends des décisions:
Je choisis à l’avance le lieu du rendez-vous. Comme ça, Raoul & moi ne marchons pas des heures à la recherche d’un bar : on sait déjà où on va. En prime, cela m’évite de répondre « comme tu veux » à chacune de ses propositions. Sur place, les yeux rivés sur la carte des boissons, je sais ce que je veux. Je m’y connais en vin, en jus de tomates et autres fruits pressés. Je suis une fille déterminée.

Je garde mon passé sentimental pour moi:
J’évite de raconter à Raoul que je suis restée deux ans avec Benjamin, un mec super sympa qui adorait ma chute de reins! Non,non,non. Je n’ajoute pas non plus que Thomas m’a quitté pour une autre et qu’on ne m’a pas touché la poitrine depuis trois mois. Si je suis face à Raoul ce soir, c’est pour imaginer un futur. Mon passé n’a pas à se glisser dans tout ça. Le sien non plus d’ailleurs : je ne fais pas ma curieuse quant à ses ex.

Je lui pose des questions:
Si Raoul m’explique qu’il est passionné de pêche à la ligne, je m’intéresse à son activité. Même si les poissons et les rivières ne m’excitent pas, je lui montre que son quotidien m’intrigue et que je désire en savoir davantage. Lui aussi va m’écouter quand je vais lui révéler que je pratique la sophrologie et collectionne les tabourets. Attention cependant, poser des questions ne signifie pas l’interroger sur la taille de son sexe, son salaire brut et le signe astrologique de sa mère.

Je suis détendue:
Car si je suis détendue, Raoul le sera aussi. Et c’est là que la magie opère. Deux personnes s’abandonnent l’une à l’autre quand l’ambiance est agréable et le stress inexistant. Donc si je ris et souris, bien dans mes pompes et dans l’instant, je mets Raoul à l’aise et il se laisse charmer. S’il se laisse charmer, il me met toujours plus à l’aise. Et ainsi font, font, font. C’est comme ça que des histoires d’amour durent toute une vie.

Je sais ce qu’il se passe dans le monde:
Avant un premier rendez-vous, je regarde les infos et prends la température de la planète. Ça semble tout bête, mais lors d’une première rencontre, l’actualité peut constituer une grosse part de conversation. Elle permet de snober les blancs. Donc je me renseigne : ce serait dommage d’avoir l’air bête quand Raoul va m’annoncer la mort de Johnny Bruel. Cependant, je note que la politique est un sujet qui s’avère houleux.

Je suis polie:
Je ne vocifère pas que tous les mecs sont des connards, que ma mère est une chieuse et le maire de ma ville, un beau branleur comme on n’en fait plus. Même si j’adore les expressions telles que « Putain de merde » et « Chiottes de cul », je les garde pour moi ou les allège dans un premier temps. Tout ce qui sort de ma bouche se doit d’être propre un minimum.

Je reste moi-même:
Je tente au maximum d’être naturelle. J’ai le droit d’avoir un avis très prononcé sur le tri des déchets, de rire fort quand ça vaut le coup et de boire deux litres de bières si j’ai le foie apte et le coude habitué. J’ose. A priori, mon instinct de survie et mon costume de séductrice m’aideront à ne pas dépasser certaines limites.

Je drague subtil:
Je plonge mes yeux dans les siens et saisis son poignet pour regarder l’heure à sa montre (moi, j’ai oublié la mienne). Des gestes doux, aériens, légèrement explicites et voilà que je séduis Raoul sans en faire trop. C’est bien plus efficace de me toucher « exquisément » la nuque l’air de dire « tu me plais » que de déboutonner trois boutons de mon chemisier crûment avec une voix de téléphone rose (même si je la fais très bien).

Je ne suis pas pressée:
Même si je suis épilée, détartrée et déjà amoureuse, je ne cours pas après le premier baiser au bout d’une heure, la bouche tendue et la culotte impatiente : le but du premier rencard est de se découvrir, de passer un bon moment, de se faire comprendre que tout est possible et de réserver ce possible à plus tard. Le premier baiser sera tellement bon que je peux bien le laisser prendre son temps, non ?

Bon, eh bien à vous de jouer! N’oubliez jamais que l’autre est dans le même état que vous: Transi de peur. Alors bas les masques!

La Plume De Flo.


  



728x90 FR - Concept - V1



250x250 generic